Camps allemands de 3ᵉ ligne


Encore plus en arrière de la ligne de front et dans une zone que l’artillerie française ne peut atteindre, on remarque la présence de grands cantonnements. Ils accueillent les troupes au repos mais aussi les unités qui apportent leur soutien logistique aux unités combattantes. Très organisés, ce sont presque de véritables villes, avec leurs aménagements collectifs comme des douches, des étuves, mais aussi des écuries, leur service de collecte des ordures ou leur « tramway ». Certains de ces cantonnements peuvent héberger plus de 2 000 soldats. L’un d’entre eux, le Borrieswalde, fait l’objet de sondages et de fouilles programmées depuis plusieurs années.

Carte postale constituée de vues du front d... - Fonds documentaire P. Radière

Exemple de mess des officiers allemand en... - Fonds documentaire P. Radière

Soldats posants devant un bâtiment en... - Fonds documentaire P. Radière

Média intéractif

Bâtiment à Charlevaux en Argonne

Fonds documentaire P. Radière et A. Clément