Le Lost Battalion


Lors de l’offensive Meuse-Argonne, un bataillon du 308e régiment d’infanterie de l’Armée américaine, qui s’est avancé trop rapidement dans la forêt d’Argonne, va se retrouver encerclé par les troupes allemandes au fond des ravins de Charlevaux, 8 km en arrière de la ligne de front. Dégagée par l’avancée générale des troupes alliées, cette unité a perdu entre le 2 et le 7 octobre 1918 près des deux tiers de ses effectifs (107 morts, 63 disparus et 190 blessés). Ce fait d’armes, héroïsé et largement médiatisé dans l’immédiat après-guerre, restait assez mal connu dans ses détails. Une prospection menée depuis 4 ans par Brad Posey dans ces bois qui n’ont connu que quelques jours de combats permet, par la détection et le relevé très précis des très nombreux objets encore présents à même le sol (munitions, éléments d’équipement militaire allemand ou américain), de mieux localiser les emplacements exacts des principaux affrontements et de préciser la progression des soldats américains vers la poche où ils ont été encerclés, puis harcelés et anéantis.

Plaque militaire appartenant à un soldat du ... - Lost Battalion Project

Diaporama Sélection d'objets de soldats du "Lost Battalion". - Lost Battalion Project
Média intéractif

Bâtiment à Charlevaux en Argonne

Fonds documentaire P. Radière et A. Clément
Média intéractif Reconstitution de la journée du 2 octobre 1918,... Peter Barton