Le front mouvant (1914)


À partir d’octobre 1914 et durant l’année 1915, la forêt d’Argonne sera le cadre de furieux combats (Four de Paris, Bois de la Gruerie). Si la progression sur le terrain n’est que de l’ordre de quelques centaines de mètres, elle permet le plus souvent de conquérir une position défensive topographiquement plus avantageuse, mais au prix de lourdes pertes. 500 m au nord de la ligne de front de 1915, on peut ainsi observer les vestiges des tranchées occupées fin 1914 par les Français, puis conquises par les Allemands qui pour ce faire vont pulvériser la première ligne adverse à l’aide de multiples mines souterraines. Près d’une vingtaine de cratères de mines sont encore observables sur le terrain, qui va devenir la seconde ligne allemande (Rückhalt Linie).

Vue aérienne de la crête de Vauquois,... - Fonds documentaire Jean-Claude Laparra

Soldats allemands aménageant les premiers... - Fonds documentaire Alain Jacques

- Cl. Paul QUESTE, 1915 © ECPAD / France (SPA 8 B)