Le front stabilisé (1915)


La ligne de front, qui s’est stabilisée à la fin de 1915 et ne bougera presque plus jusqu’en 1918, est constituée par un réseau très dense de tranchées. Côté allemand comme côté français, la profondeur de ce système défensif peut atteindre près de 500 m. Tranchées de première ligne, intermédiaires et de soutien, parallèles les unes aux autres et reliées par de multiples boyaux de communication, forment une gigantesque toile d’araignée encore perceptible en forêt sur des dizaines d’hectares. Cette première ligne de défense, tentaculaire et quasi inexpugnable, est cependant renforcée de part et d’autre par d’autres lignes de défense. Ainsi, côté français et 1 500 m plus au sud, on observe les vestiges de la seconde ligne de défense française sur le versant de la vallée de la Biesme opposé aux camps français.

Vue aérienne de la ligne de front devant... - Fonds documentaire Alain Jacques

Série d'obus de différents calibres

- Cl. Pierre MACHARD, 1915 © ECPAD / France (SPA 4 C 498)

- Cl. Paul QUESTE, 1915 © ECPAD / France (SPA 8 B)

Diaporama Afin que les visiteurs puissent découvrir une... - Steven Delcourt. La Forme interactive